Chez le chat

Mon chat a un abcès au niveau de l’oreille : symptômes et traitement

Pourquoi les chats ont-ils des abcès ?

Il arrive parfois que les chats développent des abcès au niveau de l’oreille (ou des pattes) suite à des bagarres ou à des morsures avec leurs congénères. Celles-ci sont particulièrement fréquentes avec l’arrivée des beaux jours, au printemps et en été, lorsque les femelles sont en chaleurs. Les mâles non castrés sont ainsi davantage prédisposés aux abcès.

Il arrive que les chats castrés ou les femelles se battent pour d’autres raisons comme pour défendre leur territoire. Lors de ces bagarres ils peuvent se faire mordre à différents endroits, dos, queue, membres et assez souvent au niveau de la tête. 

Il est important de savoir détecter un abcès chez son chat pour pouvoir ensuite le soigner et éviter que l’infection ne s’étende.

Chat d’extérieur au printemps
Crédit Photo : Dr. Audrey Morini

Qu’est-ce qu’un abcès et comment se forme-t-il ?

Un abcès est une poche de liquide purulent et de débris cutanés produite par la multiplication de bactéries inoculées à une plaie ou à une morsure. 

En effet, les bouches de chats sont remplies de bactéries. Lors de morsure, leurs petites dents pointues inoculent les bactéries profondément dans la peau. Très rapidement une coque entoure les bactéries et les rend inaccessibles au système immunitaire du chat. Elles peuvent donc se reproduire à l’abris des défenses du chat et se multiplier. Elles font souvent des lésions des couches sous la peau et des petits vaisseaux, provoquant des micro-saignements. 

Cela se traduit par une boule de liquide sous la peau, chaude, parfois sous tension. 

Quand la quantité de pus devient trop importante pour la peau, il perce. Il s’écoule alors une substance jaune, verdâtre à rosé, chaude et nauséabonde.

Comment reconnaître un abcès d’oreille chez le chat ?

En cas d’abcès on observe souvent une boule de plus ou moins grande taille, chaude, rouge, douloureuse, généralement sous la base de l’oreille ou au-dessus de celle-ci sur le crâne. Cette boule au départ petite peut grossir rapidement jusqu’à plusieurs centimètres. Elle finit toujours par percer en quelques jours, souvent moins d’une semaine. Il n’y a alors plus de doute sur la présence de l’abcès.

En dehors de ces symptômes localisés et le chat peut vous sembler abattu, il peut refuser de manger, se cacher ou être agressif si on le touche à l’endroit de la boule.Ces signes sont souvent liés à la fièvre, plutôt forte tant que l’abcès n’est pas rompu.

Comment prendre la température chez son chat ?

On peut parfois avoir l’impression que son chat est plus chaud en le caressant ou en touchant sa truffe. Ces critères ne sont pas très fiables car les chats sont plus chauds que nous. Le meilleur moyen de savoir s’il présente de la fièvre est d’utiliser un thermomètre rectal, identique à ceux utilisés pour l’homme. La température normale d’un chat est de 38-38,5°c, pouvant monter jusqu’à 39°c en cas de stress. Une température au-delà de 39°c chez le chat n’est jamais normale.

Comment traiter un abcès ?

Si l’abcès n’est pas encore percé il est conseillé d’aller consulter son vétérinaire qui se chargera de le vider et de le nettoyer proprement, sous anesthésie générale le plus souvent. L’équipe vétérinaire vous conseillera de venir en consultation avec votre chat à jeun (retirer la gamelle 6h avant le rendez-vous) en prévision de cette éventuelle anesthésie.

Si l’abcès vient de percer, le premier geste à avoir est de dégager si possible avec des ciseaux les poils souillés autour de l’abcès. On peut ensuite désinfecter la plaie avec de la biseptine ou de la bétadine jaune. Il faut éviter l’alcool, l’éther et tous les désinfectants irritants qui peuvent être douloureux pour le chat. Il faut éviter que le chat ne se lèche en lui mettant si possible une collerette, car il entretient l’inflammation et recontamine la plaie en se léchant. 

Enfin il est conseillé d’aller consulter son vétérinaire dès que possible. En effet les abcès sont difficiles à nettoyer en profondeur et ont tendance à se réformer. Des médicaments sont souvent nécessaires comme des antibiotiques pour stopper l’infection ou des anti-douleurs pour soulager le chat.

Dr Audrey Morini

Dr Audrey Morini

Diplômée : École de Nantes, 2017

Partager