Chez le chien

Apprenez à détecter les symptômes d’une otite chez le chien

L’otite est l’inflammation du conduit auditif. On distingue 3 types d’otite selon la localisation des lésions : l’otite externe correspondant à l’inflammation de l’oreille externe, l’otite moyenne qui concerne l’oreille moyenne et qui survient lorsque le tympan se perce et l’otite interne qui touche plus rarement l’oreille interne.

Illustration : Anatomie du conduit auditif chez le chien
Crédit illustration : Dr. Angeliki Vamvaka

Qu’est ce qui prédispose un chien à déclarer une otite?

Est-ce que votre chien a de longues oreilles pendantes ? Est-ce qu’il a des poils dans le conduit auditif ? Se gratte-t-il souvent mais nous n’avez pas observé de puces? Ces signes peuvent vous mettre la puce.. à l’oreille!

Certaines races de chien les prédisposent aux otites : les Bouledogues, les Shar-peis, les Caniches, les Cockers spaniels, les Bergers allemands, les Labradors et les Springer anglais présentent un risque élevé. 

Ces races présentent en effet souvent une conformation d’oreille particulière : en effet certains critères comme la présence des poils dans le conduit auditif (Image 1), des conduits auditifs étroits ou des oreilles pendantes peuvent entretenir une certaine humidité et une mauvaise circulation de l’air qui donne un foyer favorable aux macérations et aux infections. Enfin, des bains fréquents, un nettoyage excessif ou inapproprié des oreilles ou l’utilisation de coton-tiges endommagent l’épithélium du conduit auditif et prédisposent à l’otite chez le chien. Il est important de signaler que si votre chien a été diagnostiqué atopique par votre vétérinaire, il a entre 50 et 80% de chances d’avoir une otite externe. Ces otites récidivent en 3 mois dans la moitié des cas. L’atopie (à l’origine de l’eczéma chez l’homme) est une maladie chronique de la peau qui provoque des rougeurs et des démangeaisons intenses. Si votre chien est atopique, vous devrez vérifier ses oreilles plus souvent et les nettoyer avec un produit rééquilibrant.

Comment reconnaître une otite chez un chien?

Les symptômes les plus fréquents de l’otite sont les démangeaisons (prurit) et la douleur (Image 1). En effet, un des premiers signes à observer chez votre chien s’il a une otite est qu’il se gratte souvent l’oreille malade et qu’il secoue la tête. Parfois, il se frotte la tête par terre afin de se gratter plus largement. 

S’il a mal aux oreilles, il vous laissera pas y toucher : il refusera vos caresses habituelles, voire même couinera si vous essayez de toucher ses oreilles. Dans certains cas de douleur intense ou si votre chien est assez dominant, il peut aussi manifester son désaccord par des grondements et une menace. Dans ce cas il ne faut pas insister car la douleur peut être telle que le chien pourrait vous pincer ou vous mordre.

Un écoulement auriculaire souvent malodorant peut être présent. Cet écoulement peut varier en terme de couleur et de texture : de blanchâtre jusqu’à noir et de très liquide jusqu’à très épais.

L’odeur dégagée par certaines oreilles malades peut être particulièrement gênante, particulièrement lorsque l’otite est colonisée par des champignons, qu’on appelle Malassezia. Il existe des solutions pour lutter contre ces odeurs très gênantes pour vous et votre entourage.

Son pavillon auriculaire peut devenir très rouge et enflammé avec une présence de croûtes ou de squames à l’intérieur.

On peut aussi observer des excoriations (comme si la peau était éraflée), une chute de poils autour des oreilles, et parfois des ulcères si des surinfections se sont produites. 

Parfois, votre chien peut pencher la tête plus d’un côté que de l’autre. S’il a de la fièvre, son état général peut être altéré : il va alors refuser de manger, et rester prostré.

Présence de débris de cellules et inflammation du conduit auditif
Crédit photo : Dr. Angeliki Vamvaka

Quelles sont les complications de l’otite du chien ?

En règle générale, les symptômes décrits précédemment évoluent en quelques jours. Si l’otite externe de votre chien n’est pas traitée, cela pourrait donner des complications difficiles à traiter. 

D’abord, un chien qui se gratte sans arrêt ses oreilles peut provoquer un hématome auriculaire (othématome). L’othématome est une complication fréquente de l’otite du chien. Il s’agit d’une collection de sang à l’intérieur des pavillons auriculaires c’est à dire entre la peau et les cartilages.

Lorsque l’otite évolue depuis longtemps, l’oreille peut apparaître très enflée, avec l’orifice à peine visible : elle prend un aspect “en chou-fleur”. Dans ces cas, il est probable que votre chien n’entende plus grand chose, et vous pouvez l’avoir remarqué.

Enfin, si l’otite a gagné les structures profondes, des signes neurologiques peuvent apparaître. On observe ainsi un port de tête anormal, des pertes d’équilibre et des troubles de la coordination des mouvements pendant que l’animal essaie de marcher.

Est-ce que l’otite est contagieuse ?

Est-ce que mon chien peut me contaminer ? Concernant la transmission à l’homme la réponse est non, l’otite du chien n’est pas transmissible à l’homme mais il est recommandé de bien se laver les mains après avoir touché ses oreilles par mesure d’hygiène.

Entre les animaux, seules les otites parasitaires sont transmissibles, il faut donc prévenir votre vétérinaire si vous avez d’autres animaux à la maison. Un traitement préventif pourra être conseillé.

Pour connaitre nos conseils sur le traitement des otites, consulter notre article complet.

Dr Angeliki Vamvaka

Dr Angeliki Vamvaka

Diplômée : École vétérinaire de Thessalonique

Partager