Chez le chien

Comment protéger mon chien des puces dans les oreilles ?

Qu’est-ce qu’une puce ?

La puce (Ctenocephalides canis ou felis pour son nom latin) est un insecte brun-noir de quelques millimètres qui se cache dans le pelage de votre chien. On en retrouve préférentiellement au niveau du bas du dos et des oreilles. Elle est hématophage, c’est-à-dire qu’elle se nourrit du sang de votre chien. Lorsque l’infestation est faible et qu’on ne trouve pas de puces, on peut malgré tout voir leurs excréments noirâtres qui donne un aspect sale des poils. Les puces ont un corps allongé leur facilitant le passage dans le pelage et des pattes très puissantes leur permettant de sauter jusqu’à 50 centimètres de distance ! Ce qui fait de cet insecte, le roi de la disparition…

Puce et crottes de puces au microscope
Crédit Photo Dr. Alicia Quiévy 

Mon chien a-t-il des puces ? Quel danger cela représente-t-il ?

Une infestation de puces se marque par un grattage répétitif (aussi appelé prurit) sur l’ensemble du corps y compris les oreilles. Ce qui entraîne un poil est cassant et sale, une perte de poils (aussi appelée alopécie) essentiellement sur la ligne du dos et autour des oreilles, des lésions cutanées ainsi que des otites (inflammation de l’oreille) ou des othématomes (hématome de l’oreille) secondaires au grattage. Les puces peuvent également causer des allergies (dermatite allergique aux piqûres de puces ou DAPP) et des infestations par des petits vers intestinaux ressemblant à des grains de riz nommés Dipylidium caninum). Dans les cas les plus graves, lors d’infestation massive chez les chiots par exemple, le chien peut être malade, affaibli et pâle suite à la diminution du nombre de globules rouges (anémie) causée par les multiples repas sanguins que prennent les puces chaque jour. Une infestation par les puces n’est donc généralement pas mortelle mais peut occasionner de nombreux problèmes chez nos compagnons !

L’Homme n’est pas l’hôte primaire de la puce, celle-ci ne reste donc pas chez nous mais peut néanmoins causer des petites piqûres (surtout aux chevilles) lorsque l’infestation est massive dans l’environnement..

Comment le traiter et le protéger ?

Veuillez toujours contacter votre vétérinaire afin de choisir un traitement approprié pour votre compagnon. En prévention ou en traitement, il est nécessaire d’utiliser un antiparasitaire adapté au poids du chien. Les antipuces, en vente chez votre vétérinaire, sont disponibles sous forme de colliers, de pipettes, de comprimés, de sprays ou de shampoings. La protection offerte par ces produits va de un mois pour la plupart des pipettes et comprimés à 8 mois pour les colliers (cependant avec un effet régressif). Même si votre chien sort peu à l’extérieur, il est indispensable de le traiter régulièrement contre les puces et contre les parasites de manière générale. Il ne faut pas oublier de traiter également les autres animaux à poils de la maison ainsi que l’environnement lui-même. Pensez à nettoyer les tissus, les tapis, les matelas, le canapé, à aspirer entre les lattes du parquet, voire même à utiliser des bombes insecticides prévues à cet effet lorsqu’il est vraiment difficile de s’en débarrasser. Il faut néanmoins faire attention aux conditions d’utilisation de ces insecticides qui peuvent être toxiques pour vous et pour vos animaux en cas d’application inappropriée, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel si nécessaire.

Votre vétérinaire peut vous renseigner sur la forme d’anti-puces qui corresponds à votre chien !
Crédit Photo : damedeeso / Gettyimages
Dr Alicia Quievy

Dr Alicia Quievy

Diplômée : Liège 2017

Partager