Chez le chien

La santé chez le chien : l’oreille qui coule

Pourquoi mon chien a-t-il les oreilles qui coulent ?

Un écoulement au niveau des oreilles de votre chien peut avoir plusieurs origines. La nature de cet écoulement peut orienter sur la cause : 

  • Si c’est du cérumen (liquide plus ou moins épais, brun clair à brun foncé, assez odorant), cela peut être le signe d’une anomalie à l’intérieur de l’oreille, qui peut être irritée. Si votre chien est gêné, se secoue la tête ou se gratte, s’il est douloureux à la palpation des oreilles, ou que la peau à l’intérieur du conduit est rouge, une consultation vétérinaire est nécessaire. Sinon, un simple nettoyage peut suffire.
  • Si c’est du pus (liquide crémeux blanc à jaune très nauséabond), l’oreille est infectée, et l’origine de cette infection peut être plus ou moins profonde dans l’oreille. Dans ce cas, une consultation vétérinaire est nécessaire, car le chien est malade et son état peut se dégrader.
  • Si c’est du sang, il provient probablement d’une plaie ou d’une masse qui saigne dans l’oreille, ce qui nécessite la consultation d’un vétérinaire.

Que faire si votre chien a les oreilles qui coulent ?

Dans le cas d’un écoulement de cérumen sans gêne chez votre chien, il peut être intéressant de nettoyer les oreilles avec un produit adapté, qui permettra d’évacuer les sécrétions présentes dans le conduit auditif. Les produits d’hygiène auriculaire comme le Sonotix sont formulés afin de pouvoir diluer rapidement le cérumen des oreilles, tout en apaisant l’oreille et en restaurant l’équilibre physiologique de la peau à l’intérieur du conduit auditif. 

Vous trouverez l’ensemble de nos conseils pour un nettoyage efficace des oreilles de votre chien dans l’article accessible via le lien suivant : “Otite chez le chien : comment bien la soigner”.

En cas d’écoulement de pus, et en attendant votre visite chez un vétérinaire, vous pouvez nettoyer les poils souillés à l’aide d’une compresse humide, et désinfecter la peau à l’endroit où le pus s’écoule. Nous vous conseillons toutefois de demander au préalable l’avis de votre vétérinaire avant de nettoyer, car ce dernier pourrait plutôt souhaiter observer les oreilles de votre chien en l’état, ce qui pourrait l’aider pour réaliser son diagnostic. S’il vous y autorise, faites attention à ne pas trop frotter au risque d’aggraver l’irritation, et gardez en tête qu’en cas d’infection, l’oreille de votre chien peut être extrêmement douloureuse : il convient de rester prudent même s’il n’a jamais présenté de signe d’agressivité, car la réaction la plus commune chez les chiens en cas de douleur reste la morsure. Dans ce cas, il est préférable de ne pas y toucher du tout et laisser faire votre vétérinaire. Les causes d’écoulement de pus sont principalement une infection de la peau dont l’origine peut être une infection d’une plaie (de morsure, de grattage, de piqûre par une plante ou un corps étranger pointu par exemple), ou la dégradation d’une otite n’ayant pas été traitée à temps.

En cas d’écoulement de sang, la même démarche est conseillée si la plaie ne saigne plus. Si le saignement est actif, vous pouvez réaliser une compression de la plaie qui saigne avec plusieurs compresses en appuyant suffisamment pour stopper l’hémorragie pendant 2 à 3 minutes, tout en faisant attention à ne pas faire mal à votre chien. Un saignement d’oreille est observé principalement lorsqu’une plaie est présente (suite à une morsure récente, une piqûre, ou après que le chien se soit gratté), ou lorsqu’une otite à dégénéré. Parfois, pus et sang peuvent se mélanger et former un écoulement rosé et très nauséabond. 
Un cas particulier de saignement de l’oreille, appelé “othématome”, peut être observé chez certains chiens (principalement les chiens à oreilles tombantes, beaucoup plus rarement chez les chats) après un grattage important. Un hématome se forme alors à l’intérieur du pavillon de l’oreille, par accumulation de sang suite à la rupture de vaisseaux sanguins suite au grattage. Ainsi, ce saignement n’est pas observé directement car le sang est dans l’épaisseur de l’oreille, et le chien présente un gonflement de son oreille, très douloureux et de consistance molle au toucher car rempli de liquide. Dans ce cas, il est important de consulter un vétérinaire, qui pourra vider l’hématome sous anesthésie et suturer l’oreille pour éviter que du sang s’y accumule à nouveau. Malheureusement, la plupart des oreilles prennent une forme différente après cicatrisation, devenant parfois tombante ou plus épaisse, parfois même “cartonneuse”.

Comment garder propres les oreilles de votre chien ?

Si vous prêtez régulièrement attention à l’état de propreté des oreilles de votre chien, la première étape pour qu’il garde ses oreilles propres est franchie. En effet, plus une oreille reste sale longtemps, et plus elle risque d’être complexe à nettoyer, car les sécrétions peuvent s’accumuler et devenir de plus en plus adhérentes à l’intérieur de l’oreille, risquant à terme de favoriser son irritation et donc une otite. 

Si une oreille saine n’a pas nécessairement besoin d’être nettoyée, il peut être intéressant de retirer le surplus de cérumen de temps en temps lorsqu’on en aperçoit à l’examen du conduit auditif, par un nettoyage doux une à deux fois par semaine. Le pavillon de l’oreille (partie mobile de l’oreille) peut lui aussi être nettoyé délicatement, en faisant attention à ne pas frotter avec la compresse, au risque d’irriter la fine peau.

 De plus, afin d’en faciliter l’examen et les soins pour les chiens avec des poils dans les oreilles, il est conseillé d’épiler l’entrée du conduit auditif directement avec les doigts ou une pince à épiler, ou encore de le faire faire par le toiletteur de votre chien.

Entrée du conduit auditif d’un chien labrador avec présence de nombreux poils pouvant être retirés par épilation chez le toiletteur.
Crédit photo : Dr. Nicolas Lebrun

Enfin, une oreille sèche est une oreille moins à risque de macérer et donc de s’irriter ou s’infecter. Aussi, pensez à bien sécher avec une serviette votre compagnon à quatre pattes après chaque exposition à l’eau en insistant sur les oreilles. Séchez également l’intérieur des oreilles avec une compresse douce appliquée autour d’un doigt, introduite verticalement à l’intérieur du conduit auditif (une seule phalange suffit) pour tamponner délicatement et aspirer l’éventuel excédent d’eau, sans jamais tourner tourner la compresse dans l’oreille.

Dr Lebrun

Dr Lebrun

Cabinet vétérinaire du Dr Morin : www.vet-josepha.com
Diplômé : Lyon 2017

Partager