Chez le chien

Otite chez le chien : Comment bien la soigner ?

Comment soigner une otite chez le chien ?

Définissons tout d’abord ce qu’est une otite. Une otite est une inflammation du conduit auditif de l’oreille, dont les causes sont multiples, et dont les symptômes sont souvent évocateurs, touchant une ou les deux oreilles. Certaines races de chiens sont plus sujets aux otites de par la conformation de leurs oreilles, qui peuvent les y prédisposer, notamment les chiens à oreilles tombantes (Cockers, Beagles, Cavaliers King Charles, Bassets…), les chiens aux oreilles poilues (Bichons, Caniches…) ou les chiens à conduits auditifs étroits (Sharpeï, Carlin…). 

Une otite peut être, en fonction de la cause, soit d’apparition rapide ou aiguë, soit chronique, et son traitement peut devenir d’autant plus difficile que la maladie est installée depuis longtemps. Dans certains cas avancés, une otite peut entraîner une altération de l’état général si une infection s’étend au reste du corps, et votre chien peut alors présenter de la fièvre, des vomissements, perdre l’appétit, et être prostré. Si l’otite touche les structures profondes de l’oreille en arrière du tympan (oreille moyenne responsable de l’ouïe, oreille interne responsable de l’équilibre), votre chien peut également être atteint de surdité ou de pertes d’équilibre, ou pencher la tête d’un côté.

Il convient donc de consulter un vétérinaire rapidement lorsque vous remarquez que votre chien présente de l’inconfort au niveau des oreilles, afin de déterminer s’il souffre bien d’une otite, quelle en est la cause, et si celle-ci est infectée pour décider du traitement à mettre en place.

Le nettoyage, première étape pour soigner l’otite de votre chien

Que l’otite soit surinfectée ou non, le conduit auditif est irrité et présente des sécrétions plus ou moins abondantes. De même qu’il est inutile de se désinfecter les mains avec un gel hydroalcoolique si les mains sont pleines de terre, il est inutile de traiter une otite avec un médicament si l’oreille n’est pas propre. Le nettoyage de l’oreille est donc une étape essentielle du traitement, sans laquelle il ne peut pas y avoir de guérison. Le nettoyage permet en effet d’éliminer toutes les sécrétions présentes et de rendre le conduit auditif prêt à être traité. 

Pour un nettoyage efficace, utilisez un matériel adapté : des compresses douces, le nettoyant pour oreilles prescrit par votre vétérinaire, de quelques friandises et d’habits ne craignant pas les salissures!

Lors de chaque nettoyage, désinfectez l’embout du flacon avec de l’alcool pour ne pas y laisser des germes. De même, chaque flacon doit être individuel, si vous avez plusieurs animaux, chacun doit avoir son flacon de nettoyant attitré.

La fréquence des nettoyages est à évaluer avec votre vétérinaire, car s’il est nécessaire de nettoyer, trop de nettoyage risque à force d’irriter l’oreille et alors favoriser l’otite, ce qui est évidemment l’inverse de l’effet escompté !

Comment mettre des gouttes dans l’oreille de votre chien ?

Si votre chien a une otite, votre vétérinaire lui a certainement prescrit un médicament en traitement local à appliquer dans l’oreille, qui va réduire l’irritation, et lutter contre les parasites, bactéries et champignons qui en ont profité pour se développer.. 

Il est très important de ne pas appliquer ce médicament dans l’oreille juste après l’avoir nettoyée : il reste toujours un peu de produit nettoyant au fond de l’oreille, qui risquerait de diluer le médicament et donc de diminuer son efficacité. Ainsi, espacer de minimum 30 minutes à 2 heures nettoyage et médicament dans l’oreille pour qu’elle ait eu le temps de sécher.

Le médicament peut se présenter sous forme de gouttes ou de crème plus ou moins épaisse. Quelle que soit sa forme, il faut s’y prendre de la même manière que pour le nettoyant. Demandez à quelqu’un de vous aider à tenir votre chien, rassurez le avec une voix douce et calme, et préparez une friandise à lui donner en fin de traitement. Tenez l’oreille vers le haut afin d’exposer l’ouverture du conduit auditif, introduisez le contenant du médicament (pipette ou flacon avec généralement un embout souple) verticalement dans le conduit et pressez le pour y faire couler le produit. Gardez en main l’oreille pour éviter que votre chien ne secoue la tête et n’évacue tout le produit, et masser dans la paume de la main jusqu’à entendre un clapotis (si le traitement est sous forme de gouttes) pendant quelques secondes. 

La dose est habituellement indiquée sur la notice du produit ou sur l’ordonnance du vétérinaire, pensez à bien chercher cette information au préalable. Si vous ne trouvez pas cette information, l’essentiel est d’avoir mis suffisamment de produit pour que le clapotis évoqué précédemment soit audible. N’utilisez bien évidemment que des produits prescrits par un vétérinaire, en respectant à la lettre la durée de traitement, et n’utilisez jamais de médicament humain, car cela pourrait être délétère pour votre animal. 

De même, il ne faut pas réutiliser un flacon déjà entamé pour votre animal, ou celui prescrit à un autre animal, car la cause peut être différente. De plus, les flacons ont une durée de conservation limitée une fois ouverts, et leur efficacité peut être altérer, voir des germes peuvent se développer si le flacon est ancien.

Comment savoir si l’otite de votre chien est bien soignée ?

Si vous traitez correctement l’oreille de votre chien, l’otite ne peut que s’améliorer. Vous pouvez alors remarquer qu’il se gratte ou se secoue moins, qu’il est moins douloureux ou agressif lorsque vous lui touchez l’oreille atteinte. Visuellement, l’entrée du conduit auditif peut sembler moins rouge, et présenter moins de sécrétions. L’odeur est généralement moins nauséabonde également. Attention toutefois, au début de la prise en charge d’une otite, l’oreille atteinte étant très irritée, il est possible que les premiers nettoyages et traitements empirent la gêne de votre chien : il peut se secouer les oreilles encore plus qu’auparavant. Il ne faut pas s’inquiéter pour autant, son état devrait s’améliorer rapidement.

Si après plusieurs jours de nettoyage et de traitement, aucune amélioration n’est notée au niveau de son confort ou de l’aspect du conduit auditif, il se peut que le traitement ne soit pas suffisant ou adapté, ou encore que les nettoyages ne soient pas efficaces. 

Si au contraire, les symptômes évoluent plus rapidement que prévu, il ne faut pas interrompre le traitement pour autant. Il est très important de respecter la longueur du traitement préconisée par votre vétérinaire, car un arrêt prématuré pourrait entraîner des rechutes, et favoriser le développement de germes de plus en plus agressifs et difficilement soignables.

Dr Lebrun

Dr Lebrun

Cabinet vétérinaire du Dr Morin : www.vet-josepha.com
Diplômé : Lyon 2017

Partager