Chez le chat

Le carcinome épidermoïde chez le chat

Le carcinome épidermoïde est une forme de cancer, plutôt douloureuse, de la peau du chat. Il touche les zones plutôt claires où il n’y a pas beaucoup de poils : les bords des oreilles, les extrémités, les paupières, le nez et les lèvres couverts ou non de poils blancs. On l’appelle souvent « le cancer de l’oreille du chat blanc » puisque les oreilles sont un site de prédilection. Les chats blancs ont ainsi 13 fois plus de risques de souffrir de ce cancer. D’autres maladies typiques des chats blancs sont la dermatite solaire et la surdité, la dernière étant fréquente chez les chats blancs aux yeux bleus.

Les causes du carcinome épidermoïde chez le chat

Le carcinome épidermoïde est une tumeur maligne des kératinocytes (cellules de la peau) qui affecte les zones peu pigmentées (roses), peu poilues et exposées au soleil. Plus de 50% des chats qui présentent cette tumeur, ont une mutation génétique qui est liée à l’exposition aux rayons ultraviolets (UV). Il est logique donc qu’il représente 15% des tumeurs cutanées du chat dans les régions peu ensoleillées et jusqu’à 48% dans les régions fortement ensoleillées. L’infection par un papillomavirus semble aussi jouer un rôle dans l’apparition de cette tumeur. Les chats âgés (>9 ans) sont généralement plus touchés. On distingue 3 formes : 2 formes de carcinome épidermoïde considérées comme précancéreuses et la forme cancéreuse.

Par conséquent, un chat qui sort à l’extérieur et qui a les oreilles ou le nez blanc doit être protégé pour diminuer le risque de présenter ce cancer. 

Comment le protéger? D’abord, vous devrez limiter voire empêcher toute exposition au soleil entre 11h00 et 16h00 les journées très ensoleillées. Evitez aussi les siestes en plein soleil, même si votre chat adore ça! Il est conseillé également d’appliquer sur les oreilles deux fois par jour un écran solaire avec un indice de protection (SPF) d’au moins 30.

Quel est le traitement du carcinome épidermoïde ?

Le traitement de choix est le retrait complet des lésions sous anesthésie générale, le plus large possible pour éviter les rechutes. 

Le principal frein à cette chirurgie est le résultat esthétique surtout quand il s’agit du carcinome épidermoïde du nez. Si votre chat présente uniquement cette tumeur au niveau du pavillon auriculaire, une ablation assez large sera nécessaire afin d’éviter les récidives. Cela peut vous paraître très violent de couper complètement les oreilles de votre chat, mais elle permet souvent une guérison complète ou une rémission longue. Pour les lésions superficielles, l’ablation au laser ou la cryothérapie peut être utilisée. La radiothérapie est recommandée si la lésion ne peut être totalement retirée. La chimiothérapie, qui est de plus en plus utilisée dans d’autres cancers chez le chat, n’est pas indiquée pour le carcinome épidermoïde du chat.

Quelle est l’espérance de vie ?

L’espérance de vie chez le chat atteint de carcinome épidermoïde de l’oreille dépend de la taille de la tumeur, de sa localisation (est-ce que l’ablation complète a été possible?) et des résultats de l’histopathologie. Il est important de signaler que malgré sa malignité, ce cancer auriculaire se dissémine rarement à d’autres organes. Il peut cependant métastaser aux ganglions régionaux et aux poumons. L’espérance de vie est de plus de 2 ans après la prise en charge chirurgicale. 

Comment vérifier si mon chat a un cancer auriculaire ?

Seul un vétérinaire peut confirmer que votre chat présente un carcinome épidermoïde et pas une autre maladie. De manière générale, si votre chat est âgé, s’il a les oreilles blanches et si en plus il vit principalement à l’extérieur, la probabilité augmente. Les autres hypothèses incluent la dermatite solaire, la gale démodécique, l’otacariose (gale des oreilles), les vascularites, la teigne, les dermatites allergiques et immunitaires et d’autres tumeurs de l’oreille. 

Le carcinome épidermoïde affecte principalement les bords des oreilles et le nez mais ne touche pas d’autres organes. Un chat qui est atteint de carcinome épidermoïde, au début il ne semble pas malade. Avec le temps, les lésions de la peau deviennent très douloureuses et gênantes pour votre compagnon qui pourrait éventuellement arrêter de manger.

A l’inverse, un polype de l’oreille, par exemple, est une tumeur bénigne mais qui peut descendre jusqu’à l’oreille interne de votre chat et par conséquent donnera des troubles neurologiques graves. 

Néanmoins, les signes qui doivent vous alerter et qui montrent que votre chat est probablement atteint sont les suivants :

  • Il présente des plaques ou des boules recouvertes de pellicules au niveau de ses oreilles, qui s’étalent rapidement ou qui deviennent ulcérés.
  • Les petites plaies aux bords des ses oreilles ne guérissent pas malgré la désinfection et le traitement prescrit par votre vétérinaire.
  • Il présente des rougeurs et des saignements aux bords des oreilles qui changent de couleur.
  • Votre chat présente également d’autres lésions sur la truffe, les paupières ou sur des régions couvertes de poils blanc.

Dans un premier temps, le vétérinaire prendra quelques cellules de la lésion afin de les regarder au microscope. L’examen cytologique est utile pour exclure les autres maladies qui sont faciles à diagnostiquer comme par exemple la gale et pour orienter vers un processus tumoral. Malheureusement, il est souvent non diagnostique et donc un examen histologique sur biopsie est indispensable pour le diagnostic définitif.

Seul votre vétérinaire peut déceler le carcinome épidermoïde de votre chat 
Crédit Photo : Ramaboin / Gettyimages
Dr Angeliki Vamvaka

Dr Angeliki Vamvaka

Diplômée : École vétérinaire de Thessalonique

Partager