Chez le chat

Pourquoi mon chat se gratte les oreilles ?

Mon chat se gratte-t-il vraiment l’oreille ?

Tout d’abord, il convient de différencier si votre chat se gratte toute la face ou juste l’oreille. 

Dans le premier cas, il se gratte le cou, la nuque, le menton et la partie située entre l’oreille et l’œil (celle où il y a moins de poils). Il peut alors présenter à ces endroits des rougeurs de la peau, des plaies plus ou moins profondes, des pertes de poils, des croûtes… Cet ensemble de symptômes est appelé « prurit cervico-facial ». La cause la plus fréquente est la présence de puces. Une unique piqûre de puce peut suffire à provoquer des démangeaisons de tout le corps. Votre chat peut alors se gratter frénétiquement la face provoquant des lésions qui vont parfois jusqu’au sang. Seul un traitement régulier avec un produit anti-puces peut prévenir l’infestation.

Dans le second cas, votre chat se gratte avec sa patte arrière juste derrière l’oreille au niveau de sa base ou à l’intérieur. Il peut même secouer la tête et la pencher du côté de l’oreille atteinte. Souvent, ces démangeaisons peuvent être déclenchées lorsque vous lui toucher ou caresser l’oreille. Il a alors probablement une inflammation de l’oreille, communément appelée otite externe. Cette inflammation peut toucher simultanément ou non chaque partie de l’oreille externe : le pavillon formé de la peau et du cartilage, le conduit auditif formé par un tube en forme de L et enfin le tympan.

Si vous constatez un de ces symptômes, il convient de consulter un vétérinaire pour qu’il fasse un examen approfondi de l’oreille afin de mettre en place un traitement adapté pour soulager rapidement votre chat et éviter une aggravation de la maladie.

Mais quelles sont alors les principales causes d’une oreille de chat qui gratte ?

Mon chat à l’oreille qui coule et qui gratte : y’a-t-il une infection ?

Une oreille qui gratte et qui contient du cérumen en excès est souvent due à une infection par un parasite, une bactérie ou un champignon. Celle-ci peut toucher une seule ou plus fréquemment les deux oreilles du chat.

La plus fréquente est l’infection parasitaire responsable de la gale des oreilles. Elle est souvent présente chez le jeune chat où les chats vivants en collectivité. Elle provoque des démangeaisons importantes, une inflammation et la production de cérumen noirâtre dans l’oreille du chat.

Quant aux bactéries et aux champignons, ils sont naturellement présents dans l’oreille du chat. Mais ils peuvent, dans certains cas, se développer anormalement et engendrer une otite infectieuse. Elle peut toucher les chats de tout âge. Elle s’accompagne fréquemment d’un cérumen dont la couleur varie du blanc au marron voire même de pus qui s’écoule en dehors de l’oreille. Vous pouvez alors imaginer l’odeur désagréable qui s’en dégage.

Mon chat se gratte au sang : est-il allergique ?

Par ailleurs, un chat qui se gratte les deux oreilles peut être victime d’une allergie. En plus des puces qui sont la cause majeure d’allergie, elle peut être liée à l’alimentation, aux pollens ou à des poussières. En général, elle s’accompagne d’une dermatite c’est-à-dire d’une inflammation de la peau sur d’autres parties du corps telles que le ventre, le dos, l’intérieur des cuisses, le cou… On observe alors des plaques rouges avec ou sans perte de poils voire des croûtes, si le chat se gratte au sang, et le pavillon de l’oreille est souvent rouge et épaissi. Dans ce cas, les otites sont la plupart du temps récidivantes, et exacerbées par l’exposition aux allergènes.

Mon chat se gratte l’oreille et miaule : est-il gêné par un épillet ou un kyste ?

A l’occasion d’une promenade dans les herbes hautes, un épillet, petite graine de graminée, peut s’accrocher aux poils de l’oreille et migrer dans le conduit auditif jusqu’à atteindre le tympan. La présence d’un épillet crée une inflammation voire une infection qui peut être très douloureuse. Le chat se gratte l’oreille, peut miauler en même temps et pencher la tête du côté de l’oreille atteinte, en général un seul. Pour savoir comment déceler la présence d’un épillet, consultez notre article complet.

D’autre part, un kyste à l’intérieur du conduit auditif qui bouche l’oreille peut créer une inflammation et provoquer une gêne chez le chat. Un kyste est une grosseur ou une “boule” remplie ou non de liquide. Dans notre cas, ce peut être soit un polype inflammatoire c’est-à-dire une excroissance bénigne de la muqueuse, soit plus rarement et chez le chat âgé surtout, une tumeur. Les kystes sont visibles par le vétérinaire en examinant le conduit avec un otoscope, instrument médical qui permet de visualiser l’intérieur de l’oreille.

Dr Yessenia Alves

Dr Yessenia Alves

Instagram @veto.insta
Diplômée : ENVA 2011

Partager