Chez le chien

L’hygiène des oreilles du chien : le cérumen

A quoi correspond le cérumen?

Le cérumen, communément appelé « cire » chez l’homme, est une production naturelle des glandes situées le long du conduit auditif externe (partie de l’oreille s’ouvrant sur l’extérieur, et se terminant par le tympan). De consistance grasse et cireuse (d’où son surnom), il est de couleur claire à foncée (de blanc à marron foncé voire noir). Sa couleur dépend de l’animal, mais aussi du contexte : selon qu’il s’agisse d’une production physiologique, c’est-à-dire normale, ou pathologique lors d’otite notamment.

A quoi sert le cérumen ?

Bien que peu ragoûtant, le cérumen est un composant indispensable à la santé des oreilles de votre animal. C’est ‘le technicien de surface du conduit auditif’, qui capture les indésirables présents dans le conduit auditif (pellicules, poils, poussières, bactéries, champignons …) et les ramener à l’entrée de l’oreille, où ils seront moins dangereux pour l’organe. Il a également un rôle lubrificateur pour la peau du conduit auditif et permet le maintien de son hydratation. Sa présence permet donc de maintenir un environnement sain dans le conduit auriculaire de votre chien : on parle de “micro-climat”.

Mon chien a du cérumen à l’entrée de l’oreille, est-ce normal ?

Le cérumen est une production normale et nécessaire de l’oreille. Mais si vous en trouvez sur le pavillon de l’oreille, cela veut-il dire qu’il y en a autant voire plus le long du conduit ? et bien non, pas forcément. Vous avez sûrement souvent entendu dire que le corps humain est bien fait. Et bien il en est de même pour l’organisme de nos compagnons à 4 pattes : le cérumen que vous trouvez dans les replis du pavillon auditif n’est pas un trop plein du cérumen présent dans le conduit. Il est ramené ici par un phénomène d’élimination centrifuge se produisant dans les cellules du conduit auditif, et qui ramène le cérumen, produit à l’intérieur du conduit auditif, vers l’extérieur.  On peut comparer cela à un tapis roulant qui irait du fond du conduit, vers l’extérieur, le pavillon auriculaire. Ce tapis entraîne les cellules mortes, et le cérumen et permet un nettoyage automatique des oreilles.

Quand s’inquiéter d’un excès de cérumen?

Comme les hommes ont les cheveux qui regraissent plus ou moins vite ou la peau plus ou moins grasse, chaque chien a une production « personnelle » de cérumen. On remarque cependant des grandes tendances : les chiens à oreilles tombantes (Cockers, Bassets, chiens de chasse…), les chiens avec des conduits auditifs très courts ou très étroits (Bouledogues, Carlins …), ont tendance à avoir une accumulation de cérumen plus abondante que les autres sans que cela soit nécessairement pathologique.  L’observation et la connaissance de votre animal vous aideront à savoir si cette production est normalement abondante ou pas. Cependant si vous remarquez que les oreilles de votre chien, habituellement propres, deviennent soudainement sales, ou que le cérumen change d’aspect (devient plus noir ou au contraire plus blanc), ou qu’une de ses oreilles est plus sale que l’autre, il est fortement conseillé de présenter votre animal à un vétérinaire, car ces symptômes sont les signes d’alertes d’une otite.

Doit-on retirer le cérumen ?

Il n’y a aucune contre-indication à retirer le cérumen présent à l’entrée de l’oreille. Pour ce faire, munissez-vous d’une compresse peu abrasive ou d’un mouchoir en papier et retirez le cérumen présent dans les replis de l’oreille. L’opération sera plus efficace si vous humidifiez le textile à l’aide d’un nettoyant auriculaire que vous aura recommandé votre vétérinaire.

Le nettoyage du conduit auditif n’est généralement pas utile régulièrement. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire qui vous conseillera sur la nécessité de le faire pour votre chien, et à quelle fréquence. En effet si ce nettoyage est réalisé alors qu’il n’est pas nécessaire, ou à une fréquence inadaptée, ou mal réalisé, il peut avoir des conséquences négatives sur la santé auriculaire de votre animal.

Demandez conseil à votre vétérinaire pour choisir le bon nettoyant auriculaire
Crédit Photo : mykeyruna / Gettyimages
Dr Virginie Martin Pelaez

Dr Virginie Martin Pelaez

Clinique vétérinaire du Saison (64470)
Diplômée : Toulouse 2009

Partager