Chez le chat

Eczéma dans l’oreille de votre chat : comment le soigner ?

Qu’est-ce que l’eczéma de l’oreille du chat ?

L’eczéma est un terme utilisé plutôt en dermatologie humaine pour décrire une maladie de la peau d’origine allergique. En dermatologie vétérinaire, on l’appelle dermatite et elle se traduit par des irritations, des rougeurs, une sécheresse cutanée et des démangeaisons sur une ou plusieurs zones du corps. 

L’allergie est une réaction immunitaire exagérée et inadéquate face à un agent extérieur qu’on appelle allergène.

Dans l’oreille du chat, l’eczéma se caractérise par des démangeaisons importantes, une oreille rouge, chaude et un épaississement des plis du pavillon à l’entrée du conduit auditif. A cela s’ajoute fréquemment, dans un second temps, une surinfection par des levures (champignons microscopiques de type Malassezia). Elle entraîne la présence de cérumen en quantité importante allant parfois jusqu’à un écoulement, s’accompagnant d’une odeur de rance et d’une douleur importante. Les deux oreilles sont très souvent atteintes.

Chez la plupart des chats, l’eczéma se développe entre l’âge de 6 mois et 3 ans.

Quelles sont les causes de l’eczéma du chat ?

Classiquement, les responsables d’une réaction allergique sont : 

– la salive des puces, une seule piqûre suffit à provoquer une allergie (et il est même souvent impossible de retrouver la coupable!)

– l’alimentation, les allergènes les plus incriminés étant les protéines de bœuf, du lait de vache et du poisson

– l’environnement telles que les poussières (acariens, débris divers, particules minérales) et le pollen des arbres et des graminées

Par ailleurs, la dermatite atopique peut aussi être incriminée. C’est une maladie chronique de la peau d’origine génétique qui se caractérise par la prédisposition à faire des allergies répétées, celles-ci augmentant considérablement l’apparition des otites chroniques. Elle est encore mal définie et mal comprise. Mais on suppose qu’elle est due à des allergènes présents dans l’environnement (comme les pollens), dans l’alimentation et à une anomalie de la barrière cutanée qui les laisse entrer plus facilement.

Comment soigner l’eczéma chez le chat ?

Il est conseillé de consulter un vétérinaire dès les premiers symptômes afin d’éviter les complications telles que les surinfections.

Le traitement de l’eczéma de l’oreille du chat consiste tout d’abord à traiter l’otite : nettoyage de l’oreille et prescription de produits à appliquer à l’intérieur pour faire disparaître l’inflammation et éliminer les éventuels germes pathogènes présents. Il est souvent associé à un traitement général par voie orale visant à faire disparaître l’inflammation de la peau de tout le corps et de ce fait, les démangeaisons. L’objectif étant de soulager rapidement le chat malade.

Ensuite, il faut rechercher la cause de l’apparition de l’otite et de la dermatite quand elle est présente. Un examen clinique complet du chat est indispensable afin de confirmer l’origine allergique. Il faudra alors exclure les autres causes : infestation par des parasites ou des bactéries, présence d’un corps étranger, d’une tumeur ou d’un polype.

Lorsque toutes les autres causes possibles ont été écartées, on peut supposer une origine allergique.

L’étape suivante consiste à déterminer le ou les allergènes responsables. On procède alors à l’élimination des puces avec un traitement antiparasitaire efficace sur l’animal et sur son environnement, et à un régime d’éviction alimentaire. Ce dernier consiste à retirer drastiquement les aliments contenant les allergènes pendant au moins 6 semaines et à vérifier si les signes d’allergie disparaissent. 

Si ces mesures n’apportent aucune amélioration, la suspicion de dermatite atopique est confirmée. Il est alors possible de réaliser un test allergologique cutané (injections sous-cutanées de différents allergènes sous anesthésie générale) qui permet de déterminer le ou les responsables de l’atopie. Ainsi, il pourra être proposé un traitement par désensibilisation qui repose sur des injections régulières pendant une longue durée (au moins 2 ou 3 ans) des extraits d’allergènes incriminés. Son but est de diminuer voire de faire disparaître la réponse allergique. 

Par ailleurs, il est possible qu’il y ait une association de deux ou de toutes les formes d’allergie chez un même chat. C’est pourquoi, peu importe l’origine, il est impératif de traiter de manière préventive et régulière contre les puces, et de lui fournir une alimentation de très bonne qualité.

En cas d’eczéma, il est conseillé de consulter votre vétérinaire dès les premiers symptômes
Crédit Photo : Ramaboin / Gettyimages
Dr Yessenia Alves

Dr Yessenia Alves

Instagram @veto.insta
Diplômée : ENVA 2011

Partager